Comment décliner une invitation (et garder ses amis!)

Une invitation est en général quelque chose d’agréable. On a pensé à nous, on a des amis, on nous aime, on va passer un moment sympa en bonne compagnie…
Mais voilà, parfois au lieu de passer la soirée en compagnie de Gisèle, Fred et Paula, on préférerait rester sous sa couette, et lire un palpitant roman policier, ou regarder un vieux film des années 60. Le problème, ils risquent de mal le prendre! Alors comment expliquer qu’on préfère les 4 mûrs de sa chambre ou l’écran de sa télé à leur charmante compagnie?

Voici un petit guide pour s’en sortir dignement lorsqu’on veut décliner une invitation, et aussi conserver ses amis 🙂

refuser-invitation

Règle numéro 1 : ne pas répondre trop vite

Répondre rapidement qu’on est libre et accepter directement l’invitation, puis réfléchir et décliner par la suite… non vraiment ça ne le fait pas trop…

Règle numéro 2 : répondre par SMS

Envoyer un petit message nous permet de réfléchir tranquillement à ce qu’on va dire. Cela nous éviterait également d’être gêné, de bégayer etc, si on nous posait des questions comme souvent le cas lors d’une conversation orale.

Règle numéro 3 : ne jamais mentir

Si on invente une excuse, cela risque de nous retomber dessus par la suite. Et puis il vaut mieux être honnête tout simplement, et traiter les autres de la façon dont on aurait nous-même voulu être traité.

 Règle numéro 4 : pas besoin de se justifier 

Il n’est pas nécessaire d’expliquer pourquoi on ne peut pas être présent à une invitation. Encore plus si la raison de notre absence est “légère” et risque de vexer. Un message court,  poli et courtois suffit.  Et puis Paula et Fred ne sont pas nos parents…

Règle numéro 5 : remercier pour l’invitation

Même si on pense fortement que l’invitation est “nulle”, et que la compagnie de notre sofa est 100 fois plus excitante, un minimum de politesse s’impose. On a pensé à nous, c’est quand même gentil, alors cela vaut un petit remerciement.

Voici quelques exemples pour illustrer, et surtout montrer l’importance de réfléchir avant de répondre.

Conversations entre Gisèle et Nanou. C’est Gisèle qui commence et veut inviter Nanou.

– tu fais quoi demain soir?
– rien pourquoi?
– super on t’invite à dîner chez nous!
– Heu en fait je préfère rester à la maison.
– ok comme tu veux! (Gisèle est vexée!)

– tu fais quoi demain soir?
– rien pourquoi?
– super on t’invite à dîner chez nous!
– Oh mince j’avais oublié que j’ai ma grand-mère malade à l’hôpital, et j’ai promis de passer une partie de la soirée avec elle (oh la menteuse!!).
– oh désolée pour ta grand-mère. Tu es un grand cœur, j’annule le dîner, et je t’accompagne alors à l’hôpital demain soir!
(là Nanou est dans de sales draps…)

– tu fais quoi demain soir?
– heu, je dois regarder mon agenda.
– dis-nous si tu es libre, car on t’invite à dîner chez nous!
– c’est gentil merci, je t’envoie un SMS plus tard pour te dire si je peux.
ok, pas de problème!

Le troisième scénario est le meilleur évidemment.

– on ne sengage pas en répondant qu’on est libre et qu’on a rien à faire.
– on répond par SMS, c’est rapide, de plus cela évite d’être mal à l’aise et de devoir se justifier.

Voici la réponse pleine de tact de Nanou qui préfère ce soir-là un plateau-télé,  à la cuisine insipide de Gisèle et aux blagues tordues de Fred. Mais ça bien entendu, elle ne peut pas le leur dire…
“Merci pour l’invitation. Malheureusement je ne pourrai pas être présente car j’ai déjà prévu quelque chose. Mille merci d’avoir pensé à moi, et bonne soirée!”
Dans le 3ème scénario, Nanou n’avait pas directement répondu qu’elle était libre. Elle a ensuite donné sa réponse par SMS, en remerciant d’abord pour l’invitation, puis en déclinant sans se justifier et se confondre dans un flot d’explications inutiles.

Avec plaisir un commentaire. Merci :-)